Campagne et pesticides

Dimanche 23 mars au matin : la journée s’annonce magnifique. Conséquence d’un hiver doux et pluvieux, la campagne est verte comme rarement en Provence. Un régal pour les yeux, rapidement gâché par des traînées roussâtres, symptomatiques d’une herbe grillée aux pesticides : Sur le territoire de la petite commune rurale d’Althen des Paluds, le début du mois de mars a été consacré à « traiter » les accotements !

L’attitude qui consiste à balancer des pesticides dans un village, quand de très grandes villes (Bordeaux, Lyon) n’en veulent plus, est paradoxale et anachronique, mais surtout dangereuse :

-Pour les hommes qui ont manipulé ces substances : on espère que toutes les protections nécessaires pour leur santé leur ont été fournies

-Pour les habitants de la commune, qui subissent (et subiront) les conséquences de cette politique nuisible sur les plans de la santé, de l’économie, de l’environnement, et de la qualité des paysages

 

Le long de la haie d'un particulier

 

Des nuisances avérées :

-La totalité de nos accotements sont compris entre route et canaux. Les pesticides répandus rejoignent directement, via l’eau des mayres, l’eau de la Sorgue ! Voilà qui ne doit guère convenir à cette rivière, que le projet de PLU d’Althen qualifie « d’enjeu écologique majeur ».

 

même les entrées de buses sont traitées!

 

-Ces pesticides, nous les payons directement au moins deux fois : une à l’achat, par nos impôts communaux, l’autre en réglant notre facture d’eau, car le traitement de cette pollution est terriblement onéreux

 

pourquoi ici?

 

-Il est des coûts auxquels on ne pense pas car ils sont à plus long terme : la pollution de l’eau, de l’air et des sols a un impact majeur sur notre santé et notre espérance de vie

-Enfin à court-moyen terme, un traitement début mars est une stupidité botanique : tuant l’herbe qui « occupe » le sol, il supprime toute concurrence à la fameuse ambroisie, opportuniste colonisatrice de sols dénudés, redoutable fléau dont le pollen provoquera cet été des allergies graves (Conjonctivites, trachéite, asthme, urticaire etc…).

 

Dimanche 23 au soir : Althen des Paluds s’est doté d’une nouvelle équipe municipale. Si elle souhaite garantir une meilleure prise en charge de la qualité de vie des habitants du territoire, Les Sorgues Vertes se tiennent à sa disposition : des solutions alternatives existent !

 

 



Ajouté le 12/04/2014 par NB - 2 réactions

Les réactions

Avatar jackie. lestoquoy

J'ai été très heureuse de lire cet article car je ressens cette même indignation en voyant dans mon quartier de Carpentras ces mêmes herbes roussâtres et je me sentais impuissante à agir et vous donnez dez arguments que l'on peut reprendre. Merci

Le 14-04-2014 à 22:29:08

Avatar Françoise Angot

Bravo à la réactivité des Sorgues Vertes !
Heureusement, il y a des gens comme vous qui aiment la nature, ouvrent les yeux, s'indignent et le font savoir.

Le 13-04-2014 à 19:55:48

Réagir


CAPTCHA