le frelon asiatique

Il a les pattes jaunes, et le 4ème segment de l’abdomen jaune orangé ; il mesure 3,5 cm de long, construit des nids sphériques qui atteignent couramment 80 cm de diamètre. Il a la fâcheuse habitude de se nourrir de boulettes à base d’abeilles, et il est attesté en Vaucluse depuis 2011 : c’est le frelon asiatique, un envahisseur prolifique et pas vraiment sympathique !

 

L’éradication, ou à défaut une limitation de la prolifération n’a rien de facile :

 

La chimie ? Nous sommes résolument contre l’utilisation d’insecticides, et avant de tuer la bestiole visée, les produits auront largement tué tout ce que nous souhaitons protéger

 

Une destruction du nid ? Malgré sa taille, le repérage n’est pas facile, car l’animal est doué pour s’installer parfois très haut. D’autre part, la perspective d’affronter quelque 2000 frelons n’a rien de rassurant. Pour se faire  plaisir, l’on peut détruire le nid pendant l’hiver, quand il est vide, mais cela ne sert à rien car il est définitivement abandonné. Il semble que de surcoît, certains de nos oiseaux fassent ça très bien

 

Les scientifiques envisagent une lutte biologique par un parasite : Le Conops vesicularis, sorte de petite mouche qui pond son œuf au printemps sur des reines frelons, est une des pistes de lutte biologique étudiée par l'INRA

 

En attendant l’on peut piéger les femelles fécondées, futures fondatrices de colonies, mais attention, deux précautions sont impératives :

  • On commence maintenant et on arrête les pièges au plus tard fin avril (au-delà, ce sont les espèces indigènes que nous risquons de détruire)
  • On n’oublie pas de rajouter à l’appât (bière + sirop de cassis) du vin blanc ou rouge l’un et l’autre détestés par nos abeilles

Voici comment fabriquer un piège : une bouteille plastique coupée en deux pour placer le goulot en forme d'entonnoir vers un liquide attractif (bière + sirop de cassis + vin blanc). Le frelon entre par le goulot et n'arrive pas à ressortir. Il finit par se noyer dans l'appât. On place un petit auvent 10 cm au-dessus de la bouteille pour éviter que la pluie fasse monter le niveau à l'intérieur de la bouteille et rende l'appât accessible sans rentrer dans le piège. De petits fils de fer introduits dans la bouteille permettent de fixer le piège à un support.

Plus de renseignements sur Wikipédia

 

A noter que Wikipédia propose aussi de l’attraper avec des baguettes, (mais on se demande si ce n’est pas parce qu’il est asiatique) ou avec des poules, ce qui est beaucoup plus poétique, mais pas forcément discriminant vis-à-vis des autres hyménoptères…

 

 



Ajouté le 21/02/2015 par NB - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA