Extension du CET d'Entraigues :

Les commissaires enquêteurs partagent nos analyses, mais pas nos conclusions !

 

Les commissaires enquêteurs en charge de l'enquête publique relative au projet d'extension du centre d'enfouissement multifilière (plus connu sous le nom de CET) d'Entraigues, viennent de rendre leurs conclusions.

 

Un rapport fouillé, très intéressant, qui reprend tous les problèmes que nous soulignions dans notre contribution à l'enquête publique (et bien d'autres pointés par les riverains, où concernant les modalités de mise en oeuvre de l'enquête).

Les commissaires disent en outre leur insatisfaction à l'égard des réponses apportées à leurs questions par le pétitionnaire.

 

L'avis final est néanmoins favorable. Les Sorgues Vertes notent avec satisfaction que 5 réserves essentielles sont formulées : des réserves "cumulatives", donc qu'il appartiendra au pétitionnaire de lever dans leur totalité, faute de quoi l'avis sera réputé défavorable.

 

Voici quelles sont ces importantes réserves :

  1. Les décisions préfectorales concernant les servitudes et l’autorisation de stockage de déchets doivent être prises simultanément
  2. Les déchets biodégradables de toute nature (y compris les ordures ménagères) ne pourront pas être admis sur le site de stockage au titre de la nouvelle autorisation, ni à moins de 200 mètres des limites de propriétés
  3. Le tonnage annuel actuellement autorisé en stockage, soit 90 000 tonnes, ne doit pas être accru ; les mâchefers d’incinération ne pourront pas être admis en stockage ;
  4. Un réseau permanent de surveillance de la qualité de l’air autour du site doit être mis en place par le demandeur, en ce qui concerne au moins les poussières et le sulfate d’hydrogène
  5. Les modalités de contrôle des envols (papiers, plastiques, etc.) doivent être prescrites dans l’arrêté préfectoral d’autorisation, incluant un ramassage élargi et amélioré aux abords du site, de fréquence au moins hebdomadaire.

 



Ajouté le 07/08/2015 par NB - 2 réactions

Les réactions

Avatar Nicole Bernard

Les Sorgues Vertes ont pris position dans ce dossier, en tant qu'association locale. Nous laissons le soin de se confronter aux problèmes plus généraux, ou nécessitant des moyens plus important (notamment la demande concernant des analyses supplémentaires de la nappe phréatique), à la fédération départementale FNE Vaucluse. Voir notamment http://www.fne-vaucluse.fr/entraigues-premier-pas-vers-transparence_6-actu_315.php
Les problèmes d'odeurs peuvent utilement être signalés à Air PACA Pour enregistrer une plainte : http://www.sro-paca.org/ Rubrique « Signalez une gêne »

Le 09-08-2015 à 16:47:05

Avatar Sylvie Girault

Re bonjour,
Actuellement, habitant Vedène, nous avons surtout la nuit,
des odeurs inquiétantes (le matin à 8h30, il y a quelques mois, à l'heure où les enfants entrent en classe...) et , fenêtres ouvertes en fin de journée pour ahérer les maisons,...
Bref, en pourtour de cette déchetterie, où il y a des cultures : surtout côté Vedène, réalise t-on des prélèvements des nappes phréatiques, là où poussent les fruits et autres que nous allons manger,........Sylvie.

Le 08-08-2015 à 16:52:40

Réagir


CAPTCHA