Journée La Nesque Propre

Affluence inaccoutumée au pont Capely ce samedi matin 22 avril : plusieurs associations s’étaient donné rendez vous pour contribuer au nettoyage de la Nesque organisé par l’association pernoise La Nesque Propre.

Outre les Sorgues Vertes, épaulées d’une vingtaine de membres du réseau OVS (On va sortir !), étaient présents le président de pêcheurs d’Althen-Monteux, Les Chevaliers de l’Onde, la Saumonette de Velleron, et des membres du moto club de Goult avec leurs quads. Ces derniers avaient fait le déplacement depuis Fos sur Mer : merci à eux !

Après le traditionnel café du matin et la non moins traditionnelle photo de groupe (merci au correspondant de La Provence qui s’est déplacé pour nous), les choses sérieuses commençaient par la distribution des gants de travail, outils indispensables largement sponsorisés par la société ANDRETY (Gap/Carpentras)

Le nombre de participants autorisait plusieurs équipes se répartissant des tronçons de Nesque de façon à couvrir le trajet de la D31 (Route de Velleron à Monteux), au pont Capely sur la D38 (route de Pernes-les-Fontaines à Althen des Paluds).

La Nesque, toujours inattendue, montrait des visages bien différents selon les tronçons. Alors qu’entre la Nesquière et Capely, plusieurs bénévoles s’attelaient à supprimer de gros barrages de branches …et vérifiaient à leurs dépends qu’il peut y avoir des trous d’eau, aussi traites que profonds, ceux qui avaient choisi de nettoyer la rivière depuis la Cheilude jusqu’au moulin de la Bastide se tordaient les pieds sur les galets d’un lit transformé en sèche calade.

 

 

La rivière est incontestablement plus propre qu’il y a une demi douzaine d’années, lorsqu’on en sortait mobilier de jardin, pneus et bidons de produits de traitement. Reste qu’on y a trouvé, entre autres, un moteur de mobylette, un caleçon grande taille et diverses pièces de vêtement, un sac en plastique contenant une ou des charognes (chatons ? animal de compagnie ou d'élevage soustrait à l'équarisseur ? Nous n'avons pas cherché à savoir !!), et encore de trop nombreux plastiques agricoles. 

Au-delà du moulin de la Bastide, le lit offrait le visage désolant d’une rivière toujours à sec, mais totalement encombrée des platanes malades qui y étaient tombés. Leur dégagement nécessitait des moyens techniques que nous n’avions pas et il a fallu renoncer.

Il était plus de midi lorsque tous ont pu rejoindre Saint Barthélémy, où nous attendaient apéro et agapes. Le soleil était radieux, le déjeuner copieux et les convives fatigués mais ravis

Merci à la Nesque Propre et à Jean-Pierre Saussac qui, une fois encore, a organisé de main de maître cette journée au service de la Nesque.

Prochain rendez-vous le 10 juin, pour le nettoyage organisé par les Chevaliers de l’Onde !

 

 

 



Ajouté le 22/04/2017 par NB - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA