Canal de Vaucluse en chômage : bénévoles au travail !

La période de chômage du canal de Vaucluse, qui donne accès au fond de l’ouvrage partiellement vidé de son eau, correspond traditionnellement au dernier grand nettoyage annuel des Sorgues Vertes. Un nettoyage régulièrement accompli avec les Chevaliers de l’Onde.

 

 

Pourquoi « nettoyer » ce canal qui ne passe pas dans la commune d’Althen des Paluds, siège historique des Sorgues Vertes ?

Comme son nom ne l’indique pas, ce canal est un bras de Sorgue. Prélevé dans la grande Sorgue, à la Croupière (Le Thor), cet ouvrage millénaire se jette pour une part dans le Rhône à Avignon, et pour une autre dans l’Ouvèze à Sorgues http://www.lasorgue.com/canal-de-vaucluse/ : il concerne bien Les Sorgues Vertes

Sa gestion est de la responsabilité du Syndicat mixte du Bassin des Sorgues, qui assume la quasi-totalité de son entretien. Nos nettoyages ponctuels ne viennent qu’en complément : du fignolage en quelque sorte.

 

L’action cette année a revêtu un caractère spécial, puisqu’elle se doublait d’une tentative de tri, donc de recyclage, des déchets retirés. Nous avions pour cela le soutien du SIDOMRA (Syndicat Mixte pour la valorisation des déchets du grand Avignon) et de la municipalité de Sorgues.

 

Nous avons également bénéficié d’une faveur spéciale : la météo nous a permis de travailler sans nous noyer, comme les années précédentes, sous des trombes d’eau !

 

Dès 8H30, une quinzaine de bénévoles (encore une fois bravo et merci au réseau OVS) nous ont rejoint sur un parking privé, gracieusement mis à notre disposition par sa propriétaire madame Galli. Rejoints par une dizaine de bénévoles alertés par la presse et l’affichage, bien positionnés entre route de Vedène et cité Générat, nous avons en une matinée de travail intense, rempli une benne de déchets non récupérables (vêtements, ferrailles, pneus, pièces de moteurs…), près d’une dizaine de sacs jaunes de plastiques et canettes alu recyclables, et sorti du canal plus de 600 bouteilles.

Plus confiants dans nos capacités que dans la gestion d’une benne déjà très pleine, afin d’avoir la certitude que les déchets triés iraient vers le recyclage, nous avons chargé nos voitures des sacs jaunes et des bouteilles.

 

 

Nous avions décidé de travailler également pour l’avenir, en nettoyant les abords immédiats du canal avant que le mistral ne jette à l’eau les nombreux déchets qui les souillaient : Compte tenu de la quantité de déchets présents, le manque de matériel et même de bras a fini par se faire sentir, heureusement pallié par le renfort des Chevaliers de l’Onde.

 

Un très grand merci à tous ceux qui ont, en ce samedi matin d’automne, choisi d’œuvrer pour l’environnement.

Article Vaucluse matin



Ajouté le 01/10/2017 par NB - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA