Nos nettoyages en 2012

02 06 2012 : journée annuelle de nettoyage des Sorgues

avec les Chevaliers de l'Onde

 

 

Un temps magnifique et chaud transformait les waders en sauna, mais permettait de travailler en tee-shirt pour le gros de la troupe.

 

 

Nous avons eu toute la journée une pensée pour nos amis de la Nesque Propre, Marie-Paule Alexis et Jean-Pierre Saussac, retenus loin de nous par leurs fractures respectives : à tous deux Les Sorgues Vertes présentent tous leurs vœux de prompt et total rétablissement.

 

Au pont de Trévouse, le « coup d’eau » qui avait suivi les dernières pluies avait efficacement chassé les saletés du bord de la Sorgue d’Entraigues.

L’embâcle obstruant le pont s’en était trouvé déplacé vers l’aval, et finalement plus accessible : il n’a pas résisté longtemps aux efforts conjugués des hommes, des tronçonneuses et des cordes.

 

 

 

 

L’obstacle dégagé, les petites mains se sont attaquées au canal de Trévouse, obstrué avant son débouché dans la rivière par des détritus variés et des sacs poubelles entiers rangés là par le Mistral. Dans ce cloaque nauséabond et peu accessible, le travail s’est révélé plus pénible et particulièrement salissant.

L’équipe était déterminée et nombreuse : à 10 heures, les deux chantiers envisagés étaient achevés.

 

S’éloignant alors de la Sorgues, mais fidèles à leur projet de protection de la nature autour du réseau des Sorgues, les 12 bénévoles se sont portés vers un amoncellement de panneaux solaires et de baies vitrées, bennées par un particulier route de Trévouse, à la hauteur des jardins d’Eco-Buis. Plus de 400 Kg de verre cassé repérés lors d’une balade des Sorgues Vertes, il y a deux mois. Malgré les gants épais, les mains ont souffert !

 

Ne restait plus ensuite que le temps d’un ultime chantier : un arbre mort, en amont du pont, qui barrait un passage aux pêcheurs et menaçait de se retrouver un jour ou l’autre dans l’eau. Tronçonné et retiré, il a fini de remplir la vaste benne mise à notre disposition par monsieur Moureau, maire d’Entraigues.

 

Il ne restait plus, aux huit d’entre nous qui l’avaient prévu, qu’à se rendre à Velleron, sur la grand’place du marché, afin de profiter sous les ombrages des remarquables encornets accomodés par le grand chef Michel Messonnier : de quoi permettre aux travailleurs de se refaire des forces !

Merci aux Chevaliers de l’Onde d’avoir si bien organisé cette  16ème grande journée de nettoyage des Sorgues.

Merci à monsieur Moureau et aux services techniques d’Entraigues d’avoir mis une vaste benne à notre disposition.

Et « merci » au particulier qui n’a pas hésité à se débarrasser en bord de route de panneaux de verres qui l’encombraient, au mépris de la sécurité des passants et du respect de l’environnement. Nous lui devons quelques coupures. Il a bien mérité son inscription au grand tableau des gougnafiers.

 

 

 

21 avril 2012: journée annuelle de nettoyage de la Nesque

avec La Nesque Propre

 

 

Le rendez vous était fixé à 8 heures du matin, au Pont Capely. Les Sorgues Vertes y rejoignaient les Chevaliers de l'Onde, afin qu'en plusieurs équipes les rives de la rivière soient débarrassées des plastiques que la dernière crue avait accrochés aux branches.

 

 

Depuis 2009, la Nesque est nettoyée annuellement au pont de Capely : les résultats commencent à se voir et, en l'absence de crue récente, les rives sont plus envahies de ronces que de plastiques.

La sécheresse de l'hiver et du printemps avait bien diminué le niveau, mais il y avait quand même quelques trous d'eau et de la vase traitresse.

La récolte annuelle a compté un capot de voiture, le lot habituel de canettes et de bouteilles en plastique... et un WC !

 

 

 

Avec une remarquable efficacité, les camions de la Communauté de Commune des Sorgues du Comtat venaient chercher les bennes afin d'en déverser le contenu à la déchetterie.

Après une matinée de "dur labeur", les travailleurs étaient invités à partager une somptueuse paella à Saint Barthélémy, (Pernes-les-Fontaines), à côté d'un superbe mas provençal du XVIIIème siècle, dont nous avons entendu l'histoire.



Réagir


CAPTCHA