Nos buts

L’association « Les Sorgues Vertes » a pour objet de préserver, de valoriser et de faire connaître le Pays des Sorgues, territoire unique en Vaucluse, où la terre et l’eau forment, en un maillage serré, créé et entretenu par l’homme, une trame verte et bleue.

 

 

" Les Sorgues Vertes"  naissent en mai 2008, dans l’urgence, lorsqu’une poignée d’habitants d’Althen des Paluds prend connaissance des projets d’extension de certaines communes de la plaine des Sorgues. Mis bout à bout, ces projets locaux d’urbanisation aboutiraient, à l'horizon 2020, à une agglomération Avignon-Monteux-Carpentras, étalant une architecture atypique, dévoreuse de foncier agricole et naturel, zébrée de routes saturées.

 

Avec les dernières étendues vertes de quelque importance entre les deux villes vauclusiennes, risque de disparaître un territoire remarquable  mais fragile, riche et convoité : le Pays des Sorgues.

 

Un pays remarquable : 

 

La Sorgue, avec ses 500 Km de bras et de canaux, témoigne d’une  longue histoire d’interaction entre l’homme et l’eau, qui a

  • façonné l’ensemble des paysages agricoles mais aussi urbains et « naturels »,
  • tissé la trame de l’aménagement de ce territoire,
  • rythmé l’activité économique et forgé des savoir-faire durables.

Fortement anthropique, ce pays constitue un patrimoine.

               

Mais un pays fragile :

 

Du Thor à Bédarrides, la rivière fait parfois payer aux hommes son abondance. Les inondations sont fréquentes, causées par la montée des eaux des Sorgues, par les crues torrentielles de l’Ouvèze (qui refluent dans la Sorgue et la font déborder), par la nappe phréatique superficielle qui ne se contente pas toujours d’affleurer. Depuis les années 1980, les préfets de Vaucluse ont déclaré l’état de catastrophe naturelle (Sur Monteux, Entraigues, Althen des Paluds ou Bédarrides), au rythme moyen d’une année sur trois.

 

Un pays riche et convoité :

 

L’omniprésence de l’eau, exceptionnelle en Provence, a naturellement, et parfois artificiellement, favorisé sur le territoire une extrême diversité biologique.

A la différence de la Camargue ou de la Crau, qui s’en rapprochent par leur équipement hydraulique, le Pays des Sorgues bénéficie d’une terre limoneuse et riche, particulièrement favorable à une production agricole de qualité. Le Vaucluse a bâti sa richesse sur cette agriculture.

Malheureusement, depuis quelques décennies, la plaine est fortement convoitée par les promoteurs. L'espace entre Avignon et Carpentras est favorable à un l'étalement urbain générateur de profits qui, pour être fondés sur le très court terme et la perte définitive de notre capacité à préserver une certaine indépendance alimentaire, n’en sont pas moins substantiels.

 

" Les Sorgues Vertes" se  donnent pour but la préservation et la mise en valeur du Pays des Sorgues :

               

Pour se faire, l'association sensibilise les populations aux spécificités de la vie  autour des Sorgues (particularités de la rivière, connaissance de la faune et de la flore, histoire des usages de l’eau et du partage de la richesse qu’elle apporte, patrimoine hydraulique, ponts…), en créant et commentant des balades, ou en contribuant à des animations scolaires.

 

Les Sorgues Vertes informent également sur les risques que font courir à tous l’urbanisation excessive du territoire et les défauts d’entretien des équipements de gestion de l’eau : impacts accrus des catastrophes naturelles, perte de la richesse générée par l’agriculture, perte de  qualité de vie par disparition des grands espaces verts et de la biodiversité, augmentation des coûts de déplacements, dégradation des temps de transports, de la qualité de l’air, de l’eau...

 

Dans une  démarche d’échange et de construction avec les collectivités territoriales, l’association réfléchit aux projets d’aménagement du territoire (SCOT, PLU, ré-ouverture de la liaison ferroviaire Avignon-Carpentras), participe activement au contrat de rivière les Sorgues, au comité de pilotage Natura 2000…) et mobilise autour de la préservation d’une trame verte et bleue.

 

L’association entretient des liens étroits avec la fédération départementale France Nature Environnement Vaucluse (FNE Vaucluse), l'Union Régionale FNE PACA, les réseaux  FNE (agriculture, biodiversité, santé, énergies...), et travaille, avec les Chambres d’Agriculture 84 et 13 à promouvoir une agriculture économiquement viable, écologiquement saine et socialement équitable.

 

Enfin, parce que la rivière souffre parfois des mauvaises manières de certains, Les Sorgues Vertes contribuent, avec les associations amies (Chevaliers de l’Onde, Nesque Propre) et les associations de pêche, à l'enlèvement des pollutions visibles, au cours de journées de nettoyage.

                

"Les Sorgues Vertes" ne cherchent pas à transformer le Pays des Sorgues en sanctuaire figé, mais, faisant connaître et respecter son originalité, à contribuer au développement de ce territoire, exemple de ce que peut être un monde dans lequel homme et environnement s’accordent.

 

 

 

 

 

 



Les réactions

Avatar Nicole BERNARD

Bonjour Guylaine,
Votre réaction rejoint la mienne : en me rendant au village le 24 mars, les bandes jaunes d'herbe grillée aux herbicides le long de la route de la Rocque m'ont choquée. Dans notre campagne si verte de cette année, il était difficile de ne pas les voir!
Peu de temps après, j'ai constaté que le désherbant avait également été largement répandu le long de la contre allée de la route express, et sur nombre d'accotements qui ne demandaient rien à personne!
Déjà bien fâchée de cette constatation, car tout ce désherbant balancé en bord de routes, donc de mayres, rejoint directement la Sorgue, j'ai constaté que certaines entrées de buses avaient également été traitées!!
J'attendais que les résultats des élections aient été digérés pour interroger l'équipe municipale en place sur ses intentions.
De telles pratiques ne devraient plus avoir cours aujourd'hui, alors que nous connaissons les dangers des pesticides, et que des aides sont proposées aux communes qui s'engagent dans une gestion "propre" de leur environnement.
En revanche, vous et nous allons devoir faire preuve de pédagogie auprès de nos voisins, qui ne sont peut-être pas tous prêts à tolérer quelques herbes folles pour un environnement plus sain...
Nicole Bernard

Le 10-04-2014 à 16:10:34

Avatar guylaine charpier

bonjour,
ce matin en allant chercher mon courrier, (la boite aux lettres est au bord de la route) je m'aperçois que l'herbe est jaune, le bord de la route également et autour des poteaux électriques également, j'ai bien compris que du désherbant a été déversé, comme toutes les années, tout ça pour quelques herbes qui ne gênent personne, mais pourquoi et par qui ??? on ne nous a rien demandé..... aujourd'hui on nous parle de ne plus brûler nos déchets verts etc etc, et on nous balance des désherbants....notre campagne verte est magnifique...merci d'avoir pris le temps de me lire
guylaine charpier 245 chemin de la vitrière
84210 althen des paluds
0619455030

Le 27-03-2014 à 12:04:06

Réagir


CAPTCHA