Le "contrat d'axe"

 

LE « CONTRAT D’AXE » DE LA

LIAISON FERROVIAIRE AVIGNON-CARPENTRAS

 

 

La liaison ferroviaire Avignon-Carpentras (16,4 Km de ligne, plus 1 km de virgule, ouverture prévue fin 2014), traversera Avignon et desservira le nord-est du bassin avignonnais et le bassin de Carpentras. Elle développera la desserte d’Avignon Centre, soit par TGV, soit par TER existants prolongés, soit par navettes ferroviaires (5 min contre 15 mn pour la virgule, et 30 mn contre 45 mn / 1H15 pour Avignon-Carpentras par la route)

Carpentras, Entraigues, Monteux et Sorgues supporteront la réouverture d’une gare. Pour ces communes, l’enjeu est double :

-          Créer des pôles d’échanges (PEM), pour faciliter et optimiser le rabattement,

-          Intégrer ces plates formes multimodales dans le tissu urbain existant, afin de proposer des nouveaux lieux de vie au cœur de centres urbains.

4500 voyageurs par jour sont attendus.

 

La Région, compétente en matière de transport public et d’aménagement du territoire, souhaite, « engager une démarche innovante rapprochant les questions d’urbanisme et de mobilité ». Anticipant les enjeux d’aménagement introduits par l’ouverture de la ligne, et voulant structurer une dynamique d’urbanisation durable, elle s’est fixé de :

-          poser les conditions d’un développement urbain équilibré, intégré et durable en prévoyant les impacts de la liaison ferroviaire sur l’environnement, les paysages, l’économie, l’habitat, les usages ;

-          analyser les contextes locaux et les interdépendances, afin d’articuler les politiques d’urbanisme et de transport.

-          Inciter au développement de modes d’urbanisation innovants (intensité et formes urbaines, consommations énergétiques, conception des espaces publics) …et favorisant les mutualisations.

Ambitionnant un agencement urbain dont le principe serait l’intensification et l’urbanisation autour des pôles et des axes bien desservis par les transports collectifs, la Région va expérimenter sur notre territoire, un « contrat d’axe ». Elle le souhaite exemplaire.

 

 

Qu’est ce que le « contrat d’axe » ?

C’est une démarche négociée entre :

-          l’autorité organisatrice des transports (la Région), qui s’engage sur le projet

-          Les collectivités, qui s’engagent sur des principes et des projets de cohérence entre urbanisme et transport.

C’est un protocole d’accord qui a pour ambition :

-          La construction de villes plus compactes favorables aux transports alternatifs

-          Le développement de l’intermodalité

-          La recherche d’une mixité sociale et fonctionnelle des quartiers

-          La mise en pratique localement de l’articulation entre urbanisme et transport

-          La mise en œuvre de ces principes dans les documents d’urbanisme.

 

Dans l’immédiat

Des rencontres entre la Région et les élus des sept communes et ECPI  traversées par la ligne (Avignon, Le Pontet, Sorgues, Entraigues, Althen des Paluds, Monteux, Carpentras) vont s’engager d’ici fin 2011. Chaque commune défendra sa vision (Entraigues, qui souhaite conserver et réhabiliter son ancienne gare, Althen, qui exige que soit créée une halte ferroviaire sur son territoire …).

Seront identifiés les projets « exemplaires »  du fait :

-          de leur qualité et de leur insertion dans le contexte global

-          de la qualité des espaces publics et de leurs aspects structurant au niveau communal et/ou intercommunal

-          de la qualité du programme, équipements socio-culturels, logements…

 

Puis, courant 2012, dans un calendrier concomitant au déroulement du chantier ferroviaire :

-          Elaboration d’un cahier des charges

-          Lancement d’un atelier pédagogique régional, « éclairant la démarche sur les logiques d’aménagement à l’œuvre sur le territoire », composé de « l’ensemble des compétences requises par la complexité du projet (architectes, urbanistes, aménageurs, paysagistes..) » La Région va financer des études portant sur le contexte urbain, l’organisation du report modal (vers les transports collectifs, le vélo, la marche à pieds), le volet « mobilité durable » de l’accord cadre Région-ADEME, les densités actuelles dans la zone d’influence du projet (population, emplois, effectifs scolaires…), les intentions ou les projets des politiques publiques sur le territoire (analyse des PLU, PLH, chartes d’implantation des équipements, schémas de développement commercial, projets de territoire…)

-          Consultation, pour définir les modalités du contrat, les modes de gouvernances, identifier les partenaires potentiels et les acteurs des territoires.

-          Elaboration du "diagnostic prospectif " 

-          Définition des objectifs, enjeux et construction de la programmation opérationnelle

-          Formalisation et signature du contrat d’axe

 

FNE Vaucluse a été invitée au 1er comité de pilotage du contrat d’axe Avignon-Carpentras le 4 octobre 2011. Réunion informative, présidée par Cécile HELLE, Vice-présidente du Conseil Régional, déléguée à l’aménagement des territoires. A priori les associations ne paraissent pas devoir contribuer à l’élaboration de ce projet original : Nous aurons à nous faire une place, afin d’être associés à ce qui s’avère un programme urbanistique. Il importera d’être vigilants quant aux déclinaisons locales de ce contrat  (PLU, SCoT…), aux exceptions à la cohérence voulue entre transport et urbanisation (quartiers délibérément implantés en zone excentrée), ainsi qu’aux dérives possibles si l’urbanisation, souhaitable et bienvenue « autour des pôles  bien desservis par les transports collectifs » déborde et s’étale le long des axes.

 



Réagir


CAPTCHA